Porteur
Arthur Kocher
Session
2016
Co-porteur(s)
Jerome Murienne
Titre
Impact de l'activité humaine sur le risque de transmission de la leishmaniose dans l'aire de Saint-Georges de l'Oyapock
Résumé
La leishmaniose est une maladie parasitaire zoonotique transmise par la piqure de petits diptères (les phlébotomes), provocant chez l'homme des symptômes cutanés ou viscéraux. En Guyane, la maladie circule dans les milieux forestiers chez différentes espèces de mammifères sauvages et les cas de transmission à l'homme interviennent typiquement à l'interface de milieux naturels et anthropisés. Récemment, des études tendent à montrer que la biodiversité peut avoir un rôle de régulation sur la circulation des pathogènes. Ce phénomène connu sous le nom d'"effet de dilution" pourrait avoir un impact sur le risque de transmission de la Leishmaniose dans les milieux naturels connaissant des perturbations anthropiques. L'aire de Saint-Georges de l'Oyapock est en cours désenclavement, avec en particulier l'ouverture du pont vers le Brésil, et connait actuellement d'importantes mutations démographiques au sein d'un environnement naturel préservé. L'objectif du projet est d'étudier les effets de l'empreinte humaine et, en particulier, de la pression de chasse sur le risque de transmission de la leishmaniose dans la région. Une méthode de metabarcoding sera appliquée au contenu de pièges à phlébotomes disposés le long d'un gradient de pression de chasse afin de générer efficacement des données sur les trois compartiments du système épidémiologiques (hôte, vecteur et pathogène).
Type de projet
Projet OHM
OHM(s) concerné(s)
  • Oyapock
Disciplines
Biologie, Éco-épidémiologie, Écologie de la santé, Entomologie, Santé publique
Image

Porteur

Arthur
Kocher
Arthur Kocher est vétérinaire de formation également diplômé d'un master en épidémiologie. Il poursuit actuellement une thèse de doctorat au laboratoire Évolution et Diversité Biologique (EDB, UMR 5174 CNRS/UPS). Son projet, financé par le labex CEBA, vise à étudier l'impact de l'anthropisation des milieux sur l'épidémiologie de la leishmaniose en Guyane.

Participants

Jérome
Murienne
Jérome Murienne
Jérôme Murienne est chargé de recherche CNRS (CR2) au laboratoire "Evolution et Diversité Biologique" (EDB, UMR5174 CNRS/UPS). Il étudie les facteurs écologiques et evolutifs responsables des patrons de biodiversité actuels, avec un interet particulier pour le plateau des Guyanes.