Porteur
Emmanuel Roux
Session
2020
Co-porteur(s)
Christovam Barcellos (Fiocruz/ICICT)
Titre
Prédiction du nombre de cas de paludisme transfrontalier à la frontière Guyane française – Brésil : vers un système d’alerte précoce.
Résumé
Les efforts d'élimination du paludisme doivent accorder une attention particulière aux espaces de vie s’étendant de part et d’autre des frontières internationales. En particulier, la surveillance du paludisme s’avère peu opérante dans ces espaces, par un manque d’interopérabilité des systèmes et des données de surveillance des différents pays. A la frontière Guyane française-Brésil, une vision unifiée de la situation épidémiologique transfrontalière a été rendu possible via un système d’harmonisation et de visualisation en ligne des données des différents systèmes de surveillance. La seconde étape, objet du présent projet, vise à prédire le nombre de cas de la maladie dans la zone transfrontalière, à différentes échelles spatiales (localité, groupe de localités, commune, zone transfrontalière) et avec une antécédence idéale de quatre semaines. La méthode reposera sur le calcul d’une matrice d’inter-corrélation entre les séries historiques de cas dans les localités, afin d’identifier les localités ou les groupes de localités prédicteurs du nombre de cas en d’autres lieux. Une chaîne de production de séries temporelles d’indices spatialisés de végétation et d’humidité à partir d’images satellite Sentinel-2 (Sen2Chain) sera mise en place afin de produire les indices sur la zone. La capacité prédictive de ces indices et des données météorologiques (précipitations, température) sera évaluée, et des modèles stochastiques de type (S)ARIMAX et NARX seront construits afin de prédire le nombre de cas. Enfin, les résultats seront intégrés à la plateforme de visualisation en ligne du paludisme transfrontalier et constitueront le fondement d’un système d’alerte précoce.
Type de projet
Projet OHM
OHM(s) concerné(s)
  • Oyapock
Disciplines
Éco-épidémiologie, Géomatique, Géospatialisation, Médecine, Santé publique
Image

Porteur

Emmanuel
Roux
Emmanuel Roux est Chargé de recherche à l'IRD (UMR228 ESPACE-DEV). Docteur-ingénieur en "Automatique et Informatique des Système Industriel et Humains" de l'université de Valenciennes (2002), il a toujours privilégié les approches interdisciplinaires. Il a ainsi mené des recherches sur les méthodes d'analyse et de fouille de données (analyses factorielles, statistiques bayésiennes, apprentissage automatique) appliquées à à l'orthopédie, à la cardiologie, à l'hydrologie et, depuis 2007, aux maladies vectorielles. Au cours de son affectation géographique en Guyane française, de 2008 à 2012, il a contribué à créer un partenariat local efficient et à produire de nouvelles connaissances sur les mécanismes de transmission de la maladie de Chagas et du paludisme, au Brésil et en Guyane. Depuis 2012, il co-coordonne des projets de partenariat et de recherche (projet Guyamazon, projet CNES/TOSCA, programme GCE de la Fondation Bill et Melinda Gates) ayant pour ambition la construction d'observatoires transfrontaliers (notamment entre la Guyane française et le Brésil) des maladies vectorielles.
Il est actuellement co-directeur du Laboratoire Mixte International "Observatoires transfrontaliers de l'environnement, du climat et des maladies vectorielles" (LMI Sentinela) co-porté par l'IRD, la Fondation Oswaldo Cruz (Fiocruz, Rio de Janeiro, Brésil) et l'Université de Brasilia (UnB, Brasilia, Brésil).
Il est accueilli par la Fiocruz de Rio de Janeiro, Brésil, au sein de l'équipe de l'Observatoire brésilien Climat - Santé, depuis novembre 2017.
(cv.archives-ouvertes.fr/emmanuel-roux-ird ; scholar.google.fr/citations?user=z91UV6cAAAAJ&hl=fr ; https://www.researchgate.net/profile/Emmanuel_Roux2)

Participants

Christovam
Barcellos
Christovam,Emilie,Margarete Barcellos,Mosnier,do Socorro Mendonça Gomes
Christovam Barcellos est titulaire d'un diplôme en géographie de l'Université d'État de Rio de Janeiro (1983), d'un diplôme en génie civil de l'Université fédérale de Rio de Janeiro (1985), d'une maîtrise en sciences biologiques (biophysique) de l'Université fédérale de Rio de Janeiro (1991) et d'un doctorat en géosciences (géochimie) de l'Université fédérale Fluminense (1995). Il a travaillé comme agent sanitaire dans les secrétariats d'État à la santé de Rio de Janeiro (1986-1995) et de Rio Grande do Sul (2001-2003). Il est actuellement chercheur à l'ICICT, Fondation Oswaldo Cruz, et professeur au sein des programmes de troisième cycle en santé publique (ENSP) et en information et communication en santé (PPGICS-ICT). Il travaille dans la recherche et l'enseignement de la géographie de la santé en mettant l'accent sur la surveillance de la santé, les inégalités socio-spatiales, l'assainissement et la santé, et les changements environnementaux et...
Emilie
Mosnier
Christovam,Emilie,Margarete Barcellos,Mosnier,do Socorro Mendonça Gomes
Emilie Mosnier est diplômée d'un doctorat de médecine (DES de médecine interne et DESC d'infectiologie) et d'un doctorat de science (PhD en épidémiologie, recherche clinique et santé publique). Son expertise est centrée sur la recherche en santé communautaire, en milieu tropical, notamment sur le VIH et le paludisme. En tant qu'investigatrice et co-gestionnaire de plusieurs projets de recherches en Guyane comme ELIMALAR ou Oyapock Coopération Santé recherche mais aussi comme clinicienne de terrain au sein des Centres Délocalisés de Prévention et de Soins ou de l'Unité des Maladies Infectieuses et Tropicales, Emilie Mosnier dispose d'une bonne connaissance des problématiques et enjeux de santé publique portant sur les territoires isolés et frontaliers de la Guyane.
Margarete
do Socorro Mendonça Gomes
Christovam,Emilie,Margarete Barcellos,Mosnier,do Socorro Mendonça Gomes
Margarete do Socorro Mendonça Gomes est diplômé en pharmacie de l'Université Fédérale du Pará (1988) et en pharmacie industrielle de l'Université Fédérale du Rio Grande do Norte (1990), spécialiste en planification et évaluation des politiques publiques du SEAMA (2007) et titulaire d'un Master en sciences biologiques - spécialité agents infectieux et parasites - de l'Université fédérale du Pará (2006). Elle possède un doctorat en Sciences Biologiques - spécialité Epidémiologie et contrôle des agents infectieux et parasitaires - de l'Université Fédérale du Pará (2014), et un MBA en gestion de projet de la Fundação Getúlio Vargas, FGV, Brésil (2016). Elle actuellement fonctionnaire au sein du gouvernement de l'État d'Amapá, en tant que pharmacienne et chercheuse à la Super-intendance de la veille sanitaire (SVS/AP.) Elle a de l'expérience dans la préparation, la mise en forme et la gestion de projets publics et la mobilisation de ressources...