Porteur
Emilie Mosnier
Session
2019
Co-porteur(s)
Floersheim Charlotte et Guillemaut Françoise
Titre
Les personnes vivants avec le VIH dépisté tardivement à la frontière Guyane Brésil : quelles « occasions manquées » de dépistage dans les parcours de soins transfrontaliers ?
Résumé
Dans le contexte d'épidémie généralisée de VIH/Sida que connait la Guyane, les dépistages tardifs du VIH représentent plus d’un tiers des dépistages et participent activement à la dynamique de l’épidémie ceci particulièrement chez les migrant d’origine brésilienne.
L’objectif est de mener une enquête sociologique qualitative locale centrée sur la frontière de l’Oyapock et les structures de soins brésiliennes et françaises. Elle permetra une approche transfrontalière des itinéraires thérapeutiques afin d’identifier les problématiques spécifiques mais aussi les ressources mises en place dans cette zone.
Une étude ethnographique en immersion sera réalisée à St Georges de l'Oyapock et dans la ville brésilienne d'Oiapoque à la frontière entre la Guyane et le Brésil en collaboration avec les acteurs locaux de santé communautaire : CDPS et associations DAAC, !Dsanté et DEPAC.
Au travers d'entretiens, d’observations et de récits de vie de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) qui ont été dépistées tardivement (-350 CD4), nous souhaitons faire émerger les divers parcours de santé, les représentations sur la maladie et sur les structures de soins, les trajectoires migratoires dans le contexte socio-économique spécifique à ce territoire.
Nous souhaitons mieux comprendre les non-recours au dépistage dans les trajectoires des PVVIH au travers de l’analyse des représentations de la maladie, du dépistage et de l’offre de soin dans le parcours de soin des acteurs. La mise à jour de freins au dépistage pourra permettre de proposer des pistes d’amélioration des actions de prévention et de dépistage.
Type de projet
Projet OHM
OHM(s) concerné(s)
  • Oyapock
Disciplines
Médecine, Socio-anthropologie
Image

Porteur

Emilie
Mosnier
Dr MOSNIER Emilie MD, PhD : Médecin chercheur en épidémiologie de la santé à l’EPAT et au CHAR, elle travaille depuis de nombreuses années sur les enjeux sanitaires à la frontière franco-brésilienne. Elle a participé au montage et à la coordination de deux projets de recherche opérationnelle sur ce territoire : OCS Oyapock Coopération Santé et palustop/ELIMALAR (Boser et al., 2018; E. Mosnier et al., 2017). Elle connait particulièrement bien la problématique du VIH en Guyane et chez les migrants grâce à un certains nombres de travaux sur le sujet (Boser et al., 2018; Emilie Mosnier et al., 2018; Nacher et al., 2018, 2014, 2013). Elle assurera le co-encadrement avec Françsoise Guillemaut de l’étudiante en master 2 Charlotte Floersheim au cours de son travail de térrain et de la valorisation des résultats

Participants

émilie
MOSNIER
émilie,Françoise,Charlotte,association,association,association MOSNIER,GUILLEMAUT,Floersheim,DAAC,!DSanté,DEPAC
Médecin chercheur en épidémiologie de la santé à l’EPAT et au CHAR, elle travaille depuis de nombreuses années sur les enjeux sanitaires à la frontière franco-brésilienne. Elle a participé au montage et à la coordination de deux projets de recherche opérationnelle sur ce territoire : OCS Oyapock Coopération Santé et palustop/ELIMALAR (Boser et al., 2018; E. Mosnier et al., 2017). Elle connait particulièrement bien la problématique du VIH en Guyane et chez les migrants grâce à un certains nombres de travaux sur le sujet (Boser et al., 2018; Emilie Mosnier et al., 2018; Nacher et al., 2018, 2014, 2013). Elle assurera le co-encadrement de l’étudiante en master 2 Charlotte Floersheim au cours de son travail de térrain et de la valorisation des résultats.
Françoise
GUILLEMAUT
émilie,Françoise,Charlotte,association,association,association MOSNIER,GUILLEMAUT,Floersheim,DAAC,!DSanté,DEPAC
Maitre de conférence associée en sociologie UT2J rattachée au Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST), UMR 5193. Elle a conduit des recherches en sociologie sur les questions de VIH sida dans les DOM et en particulier en Guyane : 2011, Travail du sexe et mobilité en Guyane, des défis pour la lutte contre le VIH/sida, collaboration avec Martine Schutz Samson, pour la DGS (2 ans), 98 p, et en 2012-2013 : Appui méthodologique à l’installation d’un dispositif de santé transfrontalier DAAC/DEPAC(Guyane française-Brésil) et recherche « genre, santé et migration » sur la même zone (Fleuve Oyapock, Est Guyanais).
Charlotte
Floersheim
émilie,Françoise,Charlotte,association,association,association MOSNIER,GUILLEMAUT,Floersheim,DAAC,!DSanté,DEPAC
38 ans, Etudiante en sociologie Master MISS, Médiation Intervention Sociale et Solidarité à l’Université Jean Jaurès de Toulouse, elle parle six langues et est en apprentissage du portugais. Elle travaille sur différents aspects de la santé sexuelle et du VIH depuis 15 ans. Co-fondatrice du Planning Familial des Hautes-Alpes, elle a travaillé en temps qu’actrice de santé communautaire pour l’association Aides à pendant 3 ans à Marseille, elle a monté plusieurs projet en direction des PVVIH et connait bien les enjeux du stigmate et des discriminations que vivent les personnes séropositives. Elle connaît la Guyane et les enjeux spécifiques dans ce département autour du VIH grâce à son entourage familial. Ses différentes compétences issues de sa trajectoire biographique lui permettent d’apporter un regard neuf à travers une posture nécessairement distanciée.
association
DAAC
émilie,Françoise,Charlotte,association,association,association MOSNIER,GUILLEMAUT,Floersheim,DAAC,!DSanté,DEPAC
Association en médiation culturelle dont une de ses antennes est à St Georges de l’Oyapock, elle contribue depuis plusieurs années au suivi des PVVIH. Cette association participe à la fois aux action de dépistage avec !Dsanté, la Croix Rouge et le CDPS mais aussi au suivi individualisé des PVVIH.
association
!DSanté
émilie,Françoise,Charlotte,association,association,association MOSNIER,GUILLEMAUT,Floersheim,DAAC,!DSanté,DEPAC
Association coordinatrice du programme en santé sexuelle OCS, elle participe à l’organisation et au suivi transfrontalier des PVVIH. Par la mise en place notamment d’un programme d’éducation thérapeutique au patient mais aussi par la mise en lien des acteurs brésiliens et français. Cette association et ses membres participent au développement de la prise en charge du VIH sur cette zone.
association
DEPAC
émilie,Françoise,Charlotte,association,association,association MOSNIER,GUILLEMAUT,Floersheim,DAAC,!DSanté,DEPAC
Association brésilienne de la ville d’Oiapoque, gère le Centro de Apoio (centre de soutien) qui a pour objectif d’apporter une prise en charge globale et un soutien aux personnes en situation de vulnérabilité avec un focus sur les personnes vivant avec le VIH, les femmes victimes de violences et les femmes en situation de grossesses non désirées. Une offre d’hébergement en cas de situation d’accident de vie est aussi en cours de développement.